• Par sur

    Le jour où j’ai décidé d’aller voter

    Lire la suite

    Une mère au foyer trouve toujours des prétextes pour ne pas sortir de la maison en laissant ses enfants tous seuls. Et même lorsqu’il s’agit de remplir ce devoir citoyen qu’est l’élection, elle préfère souvent trouver une raison pour se défiler, jusqu’au jour où elle a un soupçon de conscience.

  • Par sur

    Grossesse, quand tu nous sauves

    Lire la suite

    La grossesse n’est pas facile à supporter. Cependant, elle peut nous tirer de diverses situations ambiguës. C’est vrai, je dis tout le temps que la grossesse fout les boules. Nausées matinales, pieds enflés, reins en miettes, prise de poids souvent astronomique. Mais, comme tout ça doit durer 9 mois, autant essayer de

  • Par sur

    Je rêve de grandeur

    Lire la suite

    Parmi les rêves que je fais régulièrement, il y a celui-ci : mon mari a 1m80, est très riche et mon fils a 35 ans. Je suis folle hein? c’est pas grave. Je raconte quand-même mon rêve. Dans la vie, il y a les rêves qui se réalisent et ceux qui ne se réalisent pas. Mon rêve d’avoir un mari qui mesure 1m80 est irréalisable car à son âge, la taille ne peut certainement pas faire un grand bond. C’est possible d’être très riche s’il arrête enfin de faire le sassayé avec l’argent de notre ménage. Le rêve d’avoir un […]

  • Par sur

    Mes profils de marabouts 2.0

    Lire la suite

    J’ai été interpellée par le billet de Christine Djafa. En matière de dérangeurs du net, il y a 2 types de profil que j’ai l’impression de rencontrer tout le temps : celui des dragueurs de l’invisible et celui des fausses filles sympathiques. Les dragueurs de l’invisible Ces gars arpentent internet pour traquer les filles naïves en manque d’amour. Leur cible est constituée surtout, c’est mon point de vue hein, de filles nouvellement inscrites sur les réseaux sociaux. J’en rencontre régulièrement sur Facebook, vu que j’ai mis comme photo de profil une vieille photo où je suis toute mignonne et naïve. […]

  • Par sur

    Une journée en enfer (2ème partie) : réconciliation avec ma belle-mère

    Lire la suite

    Répudiée par ma belle-famille, bien que athée, je sens qu’il faut faire appel à Dieu pour me tirer d’affaire. En matière de croyance divine, il existe plusieurs catégories de personnes : ceux qui croient en Dieu et l’affirment haut et fort, ceux qui croient mais n’osent pas le dire parce qu’ils ne respectent aucun précepte biblique, ceux qui ne sont pas sûrs d’avoir besoin de croire en Dieu, ceux qui ne croient pas mais disent le contraire pour ne pas recevoir les foudres de la société, ceux -moins nombreux- qui ne croient pas et le font savoir fermement. Je faisais […]

  • Par sur

    Un vendeur atypique

    Lire la suite

    Ce vendeur d’insecticides au langage mielleux surfe sur la grande sensibilité des femmes et leur promptitude à effectuer des achats pour se défaire d’un produit sans aucune efficacité, ni utilité. Il est un rituel (parmi plusieurs) chez une mère au foyer : partir à pieds pour le marché en prenant des chemins des plus tortueux pour éviter de passer trop près d’une voie goudronnée à grande circulation. Natasha fait partie de ces femmes qui passent plusieurs heures de la journée à faire le marché et la cuisine.

  • Par sur

    Le meilleur des insultes entre partenaires de vie

    Lire la suite

    Entre partenaires de vie, dur dur de ne pas péter les plombs, n’est-ce pas ? Il est des moments où la vie devient pesante et où l’on commence à tenir l’autre pour responsable. Petit palmarès des paroles prononcées lorsque la mauvaise humeur atteint son paroxysme…

  • Par sur

    Une journée en enfer (1ère partie)

    Lire la suite

    L’enfer pour moi, et pour la plupart des femmes mariées, c’est de séjourner dans sa belle famille. En Afrique, le mariage signifie 9 mois sur 12 chez soi et 3 mois chez la belle-mère. L’épouse doit être prête à voyager. Au claquement de doigts de la belle-famille, elle doit répondre présente. C’est avec la belle-mère qu’on est mariée en réalité. Elle connait souvent mieux sa belle-fille que le mari lui-même. Lorsqu’on fait un décompte des heures passées avec elle, on se rend compte qu’elle ravie la médaille à son fils. 

  • Par sur

    Depuis que je suis mondoblogueuse

    Lire la suite

    Je me souviens à quel point j’étais envieuse quand mon ami Fotso Fonkam me parlait de Mondoblog. Jalouse juste du mot hein, je ne savais pas ce que ça voulait dire. Si en fait, je savais que c’était une sorte  d’expérience de bloguing. Cependant ce que j’ignorais, c’est que ça voulait aussi dire réel apprentissage de la langue française, manque de sommeil et fin du kongossa. J’apprends le Français Les gars de Mondoblog ont carrément créé ce mot qu’on n’a pas encore ajouté au dictionnaire. Chaque fois que je le tape, l’ordinateur le souligne en rouge comme pour dire « erreur […]

  • Par sur

    Si j’étais un homme…

    Lire la suite

    Ces derniers temps, je me demande vraiment fréquemment ce que je ferais si j’étais un homme. Oui, vous allez me dire que ça ne sert à rien, que je suis une femme et c’est tout. Cependant, il n’est pas interdit de rêver, même des choses qui ne se réaliseront jamais. Lorsque tu passes des journées de calvaire à espérer que ta fille de 2 ans accepte enfin de goûter à ton couscous de maïs accompagnée de la sauce gombo dont tu raffoles tant, lorsque tu cours après ton fils d’un an et te tue à le maintenir loin de ton […]

Lorsque la mort du voisin nous interpelle

La mort est une chose qui nous interpelle au plus haut point. On se sent toujours meurtri après la mort d’un proche, quelqu’un qui partageait notre vie, nos moments privilégiés. Cependant, on peut se surprendre à pleurer la mort d’une personne qu’on ne portait pas spécialement dans son cœur. Récemment, alors que je m’apprêtais à faire une lessive vieille de plusieurs jours, Nadège, ma voisine et amie,  m’annonce la mort de notre voisin Yves dit « Tintin ». Une mort qui m’aurait normalement laissée indifférente, au regard du comportement social de cet homme. Tintin, un homme lamentablement exécrable Yves avait été surnommé […]

Mère au foyer et veuvage : savoir choisir son « laveur » du vivant de son mari

jewandamagazine

Le lévirat, cette  pratique ancestrale aussi vieille que le monde – qui avait été pensée pour assurer la continuité du nom du défunt et le cas échéant, assurer aussi un avenir à la descendance du membre de la famille décédé – continue d’avoir droit de cité autour de nous. Avant, il s’agissait surtout pour la famille du défunt d’imposer à la veuve une ligne de conduite à suivre scrupuleusement, sous peine d’être abandonnée. Pour la femme ayant perdu son mari, le lévirat consistait à continuer simplement à vivre mais avec le frère du défunt, afin de s’assurer que ses enfants orphelins seront […]

Le jour où j’ai décidé de donner du sang

Le don du sang a toujours été pour moi une des meilleures actions qui soient. C’est vrai qu’on est loin du don d’organes, mais on s’en rapproche par l’intention. Qu’on ait l’habitude d’être taxé de con, d’hypocrite ou d’égoïste, il arrive des fois qu’on ressente un fort besoin de faire une bonne action. Dans la vie, je l’avoue, je suis plus « argent », « argent » et « argent ». Tout ce qui ne fait pas entrer de l’argent me laisse généralement indifférente. Cependant, il y a quelque temps, j’ai été frappée par l’appel à l’aide d’un ami sur les réseaux sociaux. Sa nièce de […]

Rentrée scolaire : je refais le chemin de l’école avec le même plaisir

Lundi 4 septembre dernier était jour de rentrée scolaire au Cameroun. L’école reprend timidement après plusieurs mois de vacances passés pour beaucoup loin de la résidence habituelle. Les matins, à nouveau, je revois des parents et enfants  se presser, harceler le vendeur de beignets ou de pain, pour ne pas arriver en retard. J’étais sans doute plus excitée que ma fille, du fait de retrouver ces moments de complicité avec mon enfant. Assurément, aussi très excitée à l’idée de revivre certaines scènes du matin qui me faisaient marrer l’année dernière. Le fou rire est au rendez-vous lorsque je revois des […]

Vaincre la peur de mourir pendant une césarienne

Lorsque l’envie de donner naissance se mute en appréhensions et peur de mourir, on ne sait plus à quel saint se vouer. S’outiller sur le sujet est le meilleur moyen de vaincre sa peur et de mieux vivre ces moments lorsqu’ils frappent à votre porte. Après avoir vécu subi deux césariennes, j’ai appris beaucoup de choses que je partage volontiers avec des femmes et futurs parents autour de moi. Beaucoup d’émotions à l’entame de ce billet. Des expériences chargées de conséquences et qui nous changent définitivement. Ce billet a failli ne pas voir le jour. Je me suis finalement décidée […]