Mon parcours scolaire

Logo Mondoblog

Née le 14 mars 1985 à Douala, j’entre à la SIL (Séance d’initiation au langage) à l’école publique de Bilonguè  en 1989 alors que je ne suis âgée que de 4 ans. C’était encore l’époque où on n’était admis à cet âge que parce que sa mère était allée faire les « yeux doux » au directeur de l’école publique. Il fallait avoir 6 ans, point barre. Un instituteur de l’école était un ami de ma famille, il a convaincu le directeur que je pouvais suivre le rythme. Je rejoins alors la salle de classe 2 mois après les autres élèves et j’ai droit à 2 parpaings en guise de table-banc.

Je réussis mes classes jusqu’au CM1 (Cours moyen 1ère année). Après quelques semaines de cours, l’instituteur décide de venir convaincre mon père que je peux me présenter au concours d’entrée en 6ème et ainsi ne pas passer par la classe de CM2. C’est ainsi que je me retrouve en 6ème au lycée d’Oyack de Douala en 1994 à l’âge de 9 ans. Je suis si petite à l’apparence que je subis toutes sortes de reproches de la part des élèves plus âgés. Ils me reprochent constamment de les faire passer pour des abrutis, mais bon…  Je finis par obtenir le BEPC (Brevet d’études du premier cycle) en 1999 à l’âge de 14 ans, le probatoire à l’âge de 16 ans en 2001. Puis je rejoins la classe de terminale.

La classe de terminale a failli me traumatiser. Après 2 ans d’échec au baccalauréat, je décide d’aller au lycée de Bamena, à l’Ouest du Cameroun dont je suis originaire. J’y obtiens l’examen en 2004 et reviens à Douala. Je m’inscris alors à l’université de Douala en droit à la faculté des sciences juridiques et politiques. J’obtiens une licence ès droit en 2007, puis une maîtrise ès droit privé fondamental en 2008. En fin d’année 2008, je suis sélectionnée pour le master 2 recherche option droit privé fondamental dont les cours débutent en mars 2009, je suis alors âgée de 24 ans. En septembre 2010, alors qu’on vient de publier les résultats des dernières unités de valeur et que je les ai validées haut la main, je prends une décision inouïe: je décide de rejoindre mon fiancé qui avait 3 mois auparavant été affecté à Yaoundé par son employeur. Je suis âgée de 25 ans.

The following two tabs change content below.
Mireille Flore Chandeup
Juriste conseil à son propre compte, elle écrit à ses heures perdues. Elle est ici pour présenter la vie et ses vicissitudes du point de vue d'une mère au foyer. Le saviez-vous, qu'une mère au foyer voit des problèmes où personne ne les voit et n'en voit pas où tout les monde les voit? Venez, elle va vous l'expliquer en profondeur!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *