Rencontres

Témoignage d’un séjour à l’hôpital (2) : mes rencontres avec la mort

C’est bien connu ! L’hôpital est le lieu le plus indiqué si on veut comprendre tous les malheurs du monde. Tous les hasards et barbaries de la terre viennent y échouer. D’un côté, on sauve le coup et on redonne la vie. D’un autre côté, on constate la mort et la vie n’est plus. Mon séjour dans un de nos hôpitaux pendant que je donnais la vie m’a permis d’en apprendre plus sur la vie et la mort. Je me remets peu à peu de 24 heures d’immobilisation après une césarienne réussie. L’infirmier major m’informe que je dois me lever […]

Sous l’emprise d’un « bonbon » pasteur

«Il y a des bons pasteurs et des bonbons pasteurs. La bouche sucrée, il prêchait comme jésus. Mais ne soyez pas surpris! Vous-même vous le savez. Y a des gens à Abidjan qui ne peuvent pas voir église passer». Ce refrain d’une chanson autrefois célèbre venant de la Côte d’Ivoire n’a jamais cessé de résonner dans la tête. Des gens qui ne peuvent pas voir église passer, on n’en trouve pas qu’à Abidjan malheureusement. Il m’arrive régulièrement de vérifier près de chez moi au Cameroun ce qui est dit dans la célèbre chanson. En effet l’arrivée massive des églises dites […]

Témoignage d’un séjour à l’hôpital (1) : le jour où j’ai donné la vie

Ce séjour a duré une semaine. Une semaine de joie et de colère en même temps.  Une semaine pleine de surprises et de découvertes. Une semaine de rencontre avec la vie. Tout commence 2 semaines avant mon admission à l’hôpital lorsque le médecin m’annonce que je vais devoir subir une césarienne parce que le bébé que je porte en mon sein est très gros. Il fixe alors une date à laquelle je dois venir subir l’intervention chirurgicale. Le bébé décide de venir 5 jours avant. Je perds les eaux à un moment où je m’attendais le moins car j’étais encore […]

Mes profils de marabouts 2.0

J’ai été interpellée par le billet de Christine Djafa. En matière de dérangeurs du net, il y a 2 types de profil que j’ai l’impression de rencontrer tout le temps : celui des dragueurs de l’invisible et celui des fausses filles sympathiques. Les dragueurs de l’invisible Ces gars arpentent internet pour traquer les filles naïves en manque d’amour. Leur cible est constituée surtout, c’est mon point de vue hein, de filles nouvellement inscrites sur les réseaux sociaux. J’en rencontre régulièrement sur Facebook, vu que j’ai mis comme photo de profil une vieille photo où je suis toute mignonne et naïve. […]

Un vendeur atypique

Ce vendeur d’insecticides au langage mielleux surfe sur la grande sensibilité des femmes et leur promptitude à effectuer des achats pour se défaire d’un produit sans aucune efficacité, ni utilité. Il est un rituel (parmi plusieurs) chez une mère au foyer : partir à pieds pour le marché en prenant des chemins des plus tortueux pour éviter de passer trop près d’une voie goudronnée à grande circulation. Natasha fait partie de ces femmes qui passent plusieurs heures de la journée à faire le marché et la cuisine.