J’ai un incroyable talent, j’en suis convaincue

« L’Afrique a un incroyable talent » a mis la clé sous le paillasson, et c’est à ce moment que je me souviens que je devais postuler. Pourquoi je n’ai pas postulé en fait? Quel est mon talent?

Une mère au foyer est une adepte de la procrastination. Tous les jours, elle veut faire des choses qu’elle ne fait finalement pas. L’oubli, la fatigue, la paresse, le découragement, ou plutôt le « non encouragement ». Oui, une mère au foyer a besoin qu’on lui rappelle qu’elle a des talents à faire valoir.

Je regarde les talents se dévoiler à la télé depuis quelques années. Je m’étais toujours dit que si jamais une telle aventure arrivait au Cameroun, je serai la 1ère à faire découvrir le talent de chant que je possède.

Depuis petite, mon père m’a toujours dit que je chante bien. A la maison, je cassais les oreilles à tout le monde avec des interprétations personnalisées de mes chansons préférés. Mon père me répétait à chaque fois : « Mireille, c’est que nous sommes en Afrique. Il faut d’abord que je vous trouve de quoi manger. Mais, je te le promets, je t’achèterai une guitare, tôt ou tard. Je te ferai prendre des cours de musique. » Je n’ai jamais eu ma guitare. J’ai continué à fredonner des airs bien connus jusqu’à ce que mon mari repère mon talent : « mais, ma chérie, tu chantes plutôt bien hein. Sais-tu que les gars vont faire l’Afrique a un incroyable talent? Ils vont faire une audition au Cameroun. Il faut qu tu y ailles! Je crois en toi. »

l’équipe de stars du jury de l’Afrique a un incroyable talent, saison 1

Me voilà lancée dans des répétitions solo tard le soir, abandonnant mon mari seul sur notre lit conjugal et coupant le sommeil à mon bailleur qui ne manque pas de me le faire savoir le matin. Me voilà déjà à m’imaginer que j’ai remporté l’Afrique a un incroyable talent. D’ailleurs, dans un de mes rêves à propos, je me vois en Côte d’Ivoire. J’ai rencontré un Ivoirien qui a chamboulé mon cœur. J’ai pris la décision de quitter le Cameroun pour m’installer avec mon nouveau mari… Bref, j’ai pris la grosse tête.

Arrive le jour de l’audition au Cameroun, le trac me submerge complètement. J’ai des idées noires. Je me demande depuis quand chez nous on réussit de telles auditions. Je suis certaine qu’ils vont sélectionner des connaissances à qui ils vont offrir ce voyage en Côte d’Ivoire. Ils connaissent à coup sûr des commerçants qui vont profiter de cette aventure pour aller gratuitement faire des emplettes. Je suis convaincue que les vrais talents seront laissés de côté au profit des personnes cooptées parmi les amis des amis et connaissances camerounais. Finalement, je ne suis pas allée aux auditions.

Pourtant, j’ai un incroyable talent

Je me suis résolue à regarder les prestations à la télé, en compagnie de mon mari. Le soir de la finale de l’émission, je me suis surprise entrain de faire des supputations sur ma non participation à l’aventure.

Moi : « chéri, tu crois que j’aurai pu remporter ce concours de talents et devancer ces acrobates? »

Lui : « oui, mon cœur, je crois vraiment que tu aurais pu gagner et rempoter les 10 millions de FCFA. Nous aurions changé de vie radicalement, tu sais. Ouvrir cette entreprise de prestation de biens et de services qui nous tient tant à cœur aurait désormais été à notre portée ».

Dans ma tête, je me dis : « il pense sereinement que je serais revenue de la Côte d’Ivoire comme j’y suis entrée, c’est-à-dire toujours amoureuse de lui? Avec accent ivoirien là? Nooooon, j’en doute »

Depuis le temps que je lui dis qu’une mère au foyer a besoin d’être galvanisée sans cesse, voire accompagnée. Si elle se sent seule, ne serait-ce une seconde, elle peut passer à côté d’une opportunité.

PS : je n’ai pas participé à « The voice Afrique francophone » non plus.

Je suis certaine d’avoir loupé ma chance. Jugez par vous-même!

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *