Attention, Aliou a obtenu son permis de conduire

D’abord, c’est vrai ce qu’a dit Ecclésiaste Deudjui. Au Cameroun, on obtient son permis avant d’apprendre à conduire. Ensuite, je vous raconte l’histoire de Aliou, mon voisin, et de son apprentissage de la conduite.

Aliou est un homme tête en l’air

Aliou est un homme avec beaucoup de problèmes. Son épouse est décédée à la fleur de l’âge, le laissant avec leurs 5 enfants à élever. Le chagrin a fait de lui un homme désorienté et très très très peu sûr de lui. Il oublie tout partout. Lorsque tu parles avec lui, tous les mots que tu prononces lui rappellent une chose oubliée quelque part. Tenez! Un jour pendant que nous bavardions à l’Agora (c’est comme çà qu’on appelle le parlement de mon quartier), une vendeuse d’avocats est passée près de nous. Le gars s’est souvenu qu’il en a achetés quelques uns 2 semaines auparavant et qu’il les a conservés dans un tiroir de sa cuisine. Imaginez vous-même si ces avocats seront encore en état d’être consommés! Un autre jour, il s’est souvenu avoir oublié des beignets de farine dans son sac à dos depuis 2 jours. Un jour encore, il a oublié le repas en cuisson sur le réchaud à gaz et est allé dormir. Bref, c’est un homme tête en l’air.

Aliou a décidé d’apprendre à conduire

Aliou décide un jour de se mettre à la conduite. Il obtient d’ores et déjà son permis, comme ça se passe. Il faut à présent apprendre à conduire. Il fait alors appel à un ami du coin qui a une voiture. Lui donner des cours s’est avéré être un véritable parcours de combattant. Non seulement il ne parvient pas à mémoriser les différentes manettes du véhicule, mais il veut apprendre à conduire pieds nus. Avec les chaussures, la voiture ne lui serait pas « sensuellement » perceptible. Manœuvrer alors relève pour lui de la sorcellerie. Lorsqu’il y parvient un peu, il a si peur des rigoles et caniveaux qu’il roule pratiquement dans le sens interdit. Même les milliers de klaxons derrière lui ne le convainquent jamais de se ranger sur le côté pour laisser passer les autres.

Aliou a de toute façon déjà son permis. Je le vois finalement au bord de sa Toyota Avensis un jour. Je suis si choquée que des personnes meurent sur nos routes à cause des Aliou qui veulent à tout prix être véhiculés. Un type qui sort de son véhicule tous les jours en oubliant systématiquement de fermer la portière. Un type qui gare ou fait un débordement avant de se rappeler qu’il devait actionner le clignotant…

La morale de l’histoire

Les permis de conduire sont délivrés à la va vite. Les moniteurs des auto écoles avancent au rythme de l’apprenti qui vient un jour et zappe le lendemain. Il sait qu’il apprendra par la suite au quartier, avec son permis en poche.

Nous devons prendre conscience chacun à son niveau que les mauvaises attitudes et habitudes ont des répercutions sur tout le monde. La blogueuse camerounaise Carole Leuwé nous le montre fort bien, ICI. Un moniteur devrait donner son avis, lorsqu’il est défavorable, avant l’attribution du permis à un usager. Une enquête de moralité devrait être faite sur la personne. C’est possible. Ce serait utile et sauverait des vies. La conduite n’est pas une aventure. C’est sérieux!

Des Aliou, nous n’en voulons plus.

#StopAuxAccidentsRoutiers

Ma contribution.

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *